• Bistro Rondo
  • Emplois
  • Nous joindre
  • Nouvelles
    • Anne Constantin

      • Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt Instrument: Voix
    • 2020-Academie-A.-Constantin

      Après 27 ans passés sur scène, Anne Constantin consacre, aujourd’hui et depuis une vingtaine d’années, l’essentiel de son temps à l’enseignement. Anne Constantin enseigne le chant au Conservatoire à rayonnement régional de Boulogne-Billancourt, au Pôle supérieur d’enseignement artistique Paris Boulogne-Billancourt (PSPBB) et à Sciences-Po Paris, dans le cadre des ateliers artistiques de l’établissement.

      Elle est régulièrement invitée tant en France qu’à l’étranger, pour des classes de maître ou des stages sur le répertoire français. Elle entretient un rapport privilégié avec Rosemarie Landry et le département vocal de l’Université de Montréal, avec la Cité de la Voix de Vézelay et l’ESM Bourgogne-Franche Comté. Passionnée par la pédagogie de la voix, elle est membre d’honneur de l’Association française des professeurs de chant, l’AFPC-EVTA France, dont elle fut six ans présidente. Elle a ainsi organisé et participé à de nombreux congrès nationaux, mais aussi internationaux.

      Elle a fait ses études auprès de la mezzo-soprano Jane Berbié au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle a obtenu un premier prix de chant ainsi qu’un premier prix d’art lyrique. Elle a poursuivi ses études à l’école d’art lyrique de l’Opéra de Paris aux côtés de Denise Dupleix.

      Elle fut l’interprète de nombreux rôles d’opéras et d’opéras-comiques, sous la direction de chefs tels que M.W. Chung, J.Cl. Casadesus, R. Benzi, A. Jordan, M. Schoenwandt, J. Kount, P. Steinberg, C. Diederich, E. Joël, A. Staer, J. Mercier, et J. Pillement. Elle fut l’interprète, entre autres, de rôles tels que Poussette (Manon), Annchen (Freischütz), Pauline, la Baronne et Gabrielle (Vie Parisienne), Sophie (Werther), Arlette (Chauve Souris), Rési (Valses de Vienne), Miss Wordworth (Albert Herring), Lauretta (Docteur Miracle), Arsena (Baron Tzigane), Première Fille Fleur (Parsifal), Nadia (Veuve Joyeuse), Hermia (Barbe Bleue), Clorinda (Cenerentola), Alyeya (De la maison des morts), Mélusine (La Vielle Maison), Sophie (Le Chevalier à la Rose), l’Oiseau (Siegfried), Suzanne (Les noces de Figaro), et Michaela (Carmen). Elle a participé à de nombreuses productions de La flûte enchantée, ouvrage dans lequel elle fut tour à tour la première dame, Pamina et Papagena. À l’Opéra de Paris, on a pu l’entendre dans la première dame et Papagena (production de Bob Wilson) ainsi que dans la cinquième servante (Elektra), dans Marguerite (Jeanne au Bûcher) ainsi que dans Frasquita (Carmen).

      Elle est souvent accueillie par les grandes formations symphoniques pour le répertoire d’oratorio, dans lequel elle se produit encore aujourd’hui, comme d’ailleurs dans celui de la musique chambre et du récital.

    Cours