• Bistro Rondo
  • Emplois
  • Nous joindre
  • Nouvelles
    • Rick Stotijn

      • Robert Schumann Hochschule Instrument: Contrebasse
    • R. Stotijn classe

      Rick Stotijn se dévoue à la promotion de son instrument et des possibilités quasi inépuisables qu’il offre. Il a assuré des premières mondiales et collaboré avec des compositeurs tels que Louis Andriessen, Michel van der Aa, Jesper Nordin et Ned Rorem. En 2016, Martijn Padding lui a dédié son nouveau concerto pour contrebasse intitulé Reports from the Low Country, qui a été interprété par Rick pour la première fois au Concertgebouw d’Amsterdam avec l’Orchestre philharmonique de la radio néerlandaise. Deux ans plus tard, il présentait la première du double concerto Infinite Rooms de Britta Byström aux côtés du violoniste Malin Broman et de l’Orchestre symphonique de la radio suédoise.

      Ses enregistrements des grands maîtres ont été salués par la critique un peu partout. Son album Bottesini: Capriccio di Bravura était peut-être « le meilleur CD de Bottesini à voir vu le jour » selon Classics Today alors que la presse l’a louangé en ces mots: « Sa contrebasse peut égaler l’agilité du jeu de la violoniste Liza Ferschtman, non seulement dans les montées virtuoses, mais aussi dans les charmantes mélodies chantantes des pièces ». Dans un tout autre registre, Rick a su faire danser son instrument dans les œuvres de Piazzolla, Rota et De Falla. Gramophone a applaudi sa capacité à « saisir les humeurs du romantique au menaçant » dans son album Basson Bailando en collaboration avec l’Orchestre symphonique de la radio suédoise.

      Malgré tout, le répertoire classique n’est pas le seul que Rick apprécie. À titre de cofondateur du Stockholm Syndrome Ensemble, il aime élaborer des programmes autour d’un événement, d’une idée ou d’un concept. L’ajout d’une trame narrative permet la rencontre de morceaux de périodes et de styles différents, allant de Purcell à Dylan et de Messiaen à Radiohead. En compagnie de Bram van Sambeek, il a aussi fondé récemment le groupe ORBI. Décrit comme étant un « groupe rock de musique de chambre », ORBI combine les facultés d’improvisation du basson, de la contrebasse, de l’orgue Hammond et des percussions. L’interprétation de la musique rock et métal repousse les frontières de chaque instrument en plus d’obliger les musiciens à dépasser leurs limites.

      Rick Stotijn a étudié la contrebasse auprès de son père, Peter Stotijn, au Conservatoire d’Amsterdam, où il a obtenu les plus hautes distinctions. Il a poursuivi ses études avec Bozo Paradzik à l’Hochschule de Freiburg. Il a remporté le premier prix dans de nombreuses compétitions et s’est vu remettre le très convoité Dutch Music Prize pour sa versatilité, sa musicalité et sa virtuosité.

      Rick Stotijn joue fréquemment comme soliste dans des orchestres dont l’Orchestre symphonique de la radio suédoise, le Amsterdam Sinfonietta, le Arnhem Philharmonic Orchestra, l’Orchestre de la Résidence de La Haye, le South Netherlands Symphony Orchestra et bien d’autres. Après avoir été contrebasse solo pour le Rundfunk Sinfonie Orchester de Berlin et le Amsterdam Sinfonietta, Rick occupe actuellement le poste de contrebasse solo au sein de l’Orchestre symphonique de la radio suédoise et du Mahler Chamber Orchestra en plus d’être contrebasse solo invité de l’Orchestre symphonique de Londre, du Royal Concertgebouw Orchestra et du Orchestra Mozart.

      En tant que chambriste, il a joué avec Janine Jansen, Christianne Stotijn, Liza Ferschtman, Robert Holl, Mischa Maisky, Lavinia Meijer, Bram van Sambeek, Julius Drake, Cecilia Bernardini, Vilde Frang ainsi que plusieurs autres musiciens. Rick est souvent invité à jouer lors de nombreux festivals dont le Lucerne Festival, le Delft Chamber Music Festival et l’International Chamber Music Festival d’Utrecht.

      Rick Stotijn enseigne à la Robert Schumann Hochschule de Düsseldorf. Il joue sur une contrebasse conçue par Raffaele & Antonio Gagliano, qui lui est généreusement prêtée par la Dutch National Musical Instruments Foundation.

    Cours